Model d’element finit

Ramamurthy et Khalaf ont mené des expériences pour déterminer la résistance à la pression de tas de chevauchements tricoté. Dans cette expérience, deux éléments de maçonnerie et des éléments de maçonnerie placé sur le dessus de trois mukavemetteki différente avec du mortier de brique et de creux. LUSAS méthode des éléments finis, les échantillons utilisés dans le programme des expériences en utilisant la symétrie dans certains quartiers pour l’union est modélisé comme un trois dimensions (figure 7)
Analyse par éléments finis de béton creux Bloc Maçonnerie Prismes sous compression axiale
Modèle d’éléments finis utilisé dans les expériences, la charge correctement distribué et l’échantillon du haut pour empêcher le mouvement horizontal de la plaque de chargement, le déplacement latéral, en gardant la partie supérieure de l’échantillon ont été représentés. Prism faite de blocs de 400×200 mm en taille selon la norme ASTM E 447’ye plaque pour l’installation doit avoir une épaisseur minimale de 51 mm. Comme mentionné ci-dessus, les résultats expérimentaux dans la littérature et le modèle tridimensionnel de l’essai de critère de rendement de Drucker-Prager spécimens programme LUSAS, selon l’analyse peut être faite de plastique, le matériau paramètres de cohésion c et interne φ l’angle de friction, la valeurs de données doivent être fournies. Ces valeurs sont entrés comme initialement prévu et le modèle ne sont pas connus comme un filet fait de l’analyse plastique. Le résultat de l’analyse en matière plastique, les résultats expérimentaux du modèle qui sont suffisants pour valeurs approximatives de c et φ sont déterminées. Dans ce procédé, les résultats expérimentaux de la littérature avec différentes valeurs & phiv bloc et les résultats des tests de résistance de mortier des échantillons de test et à chaque fois approchée pour la condition répété et c ont été déterminées. En tant que résultat de l’analyse dans cette matière plastique, avec la c & phiv valeurs et d’étudier la relation entre le bloc et la résistance du mortier est dérivée à partir des équations suivantes.

Φ angle de frottement interne pour le bloc de béton a été prise comme 33.5o. Les résultats obtenus en utilisant les paramètres indiqués dans le tableau 6, en comparaison avec les données expérimentales. Les écarts entre les données et l’analyse des résultats expérimentaux, la différence entre le bloc et l’augmentation de la proportion de la force croissante de mortier. Résultats d’éléments finis pour la résistance à la compression des prismes utilisant l’équation suivante est dérivée:

Figure 6. Comparaison des résultats des éléments finis avec les résultats expérimentaux des prismes fabriqués par BETONGEN.

(Résultats du test) (éléments finis (taux) (Les résultats proposés) de corrélation)

*Aires de section transversale Efface les blocs sur la force de la pression moyenne. Analyse par éléments finis de béton creux Bloc Maçonnerie Prismes sous compression axiale

Figure 8. L’augmentation de prises en charges déformées du prisme

Figure 9. Differentes etapes de la prise en charge du prisme deformé de la plaque d’installation

Figure 10. σ z distribution de stress sous des charges croissantes.

Analyse par éléments finis de béton creux Bloc Maçonnerie Prismes sous compression axiale

Figure 11 La distribution de la soucheε x sous des charges croissantes.

Figure 12 La distribution de la soucheε x sous des charges croissantes.

Figure 13 and Figure 14,la contrainte axiale à l’écart du raccourcissement axial et déplacements horizontaux. Cette façonne le comportement est de 80% proche de la charge maximale, la charge est alors observé qu’une plastification et la perte de poids rapide évolution. Figure 15 également en parallèle avec cette plastikleşmeye montré un nombre croissant d’itérations de chaque augmentation de charge.

Figure 13 La courbe maximale de raccourcissement axiale.

Figure 14 L’axe des X le long de la contrainte axiale et de la courbe de déplacement maximal horizontal. Analyse par éléments finis de béton creux Bloc Maçonnerie Prismes sous compression axiale.

Figure 15. La relation entre le pourcentage de la charge avec le nombre d’itérations.

Menu